• Théâtre,

Théâtre > La naissance de la tragédie

Publié le 20 décembre 2019 Mis à jour le 20 décembre 2019

Conception et mise en scène : Maxime Kurvers avec Julien Geffroy

Date(s)

le 16 mars 2020

À 18h
Lieu(x)
Bâtiment L (Paul Ricoeur)
Espace Reverdy
C’est un acteur, seul sur une scène à peu près nue, qui raconte. Il prend son temps, parce qu’il sait qu’au théâtre, le temps, c’est tout. Et que raconte-t-il ? Il propose de nous narrer comment tout a commencé : rien de moins que la naissance de la tragédie – et oui, au début, ça paraît exagérément ambitieux.

Or il se trouve qu’il nous raconte vraiment la naissance de la tragédie : avec sa mémoire d’acteur et ses mots de conteur, il nous ramène en 472 avant notre ère – et aux Perses d’Eschyle, la plus ancienne tragédie qui nous soit parvenue. Les origines du théâtre occidental. Il ne joue pas la pièce : il nous prend par la main et la traverse en notre compagnie. En réactive les affects. En ravive les enjeux. En réarme l’actualité.

Dans le sillage des « Pièces parlées » de Peter Handke ou des « anti-films » de Guy Debord, Maxime Kurvers pense cette naissance comme une fin en soi, affirmant que l’origine de la tragédie est à chercher ailleurs que dans l’illusion du spectacle.

> Entrée libre communauté UPN / 8 € personnes extérieures

Mis à jour le 20 décembre 2019